parlement motard

Il y avait déjà, organisée par la FEMA, la sortie annuelle des parlementaires européens, animée par Wim van de Camp, sa R1 et son magnifique ensemble Dainese, et par Bernd Lange avec sa collection d’antiquités signées BMW. Mais un peu plus à l’est, au Bundestag, le parlement fédéral allemand, on fait pareil, en bien plus grand.

Les clubs sportifs du Bundestag comprennent en effet, à côté des Grüne Tulpe écologistes qui, évidemment, jouent au football, un gang d’essoreurs de poignées. Le Gruppe Motorsport a vu le jour en 1999, lorsque le parlement a été transféré de Bonn à Berlin : à cette occasion, les motards du parlement ont fait le voyage à moto, une première qui aura rapidement des suites, avec d’abord de courtes sorties printanières, puis dès l’an 2000 les promenades de l’amitié qui emmèneront les participants dans les pays voisins.
Le Gruppe Motorsport compte aujourd’hui 280 membres, l’effectif le plus fourni des clubs du Bundestag, des députés et leurs collaborateurs, mais aussi des fonctionnaires du parlement comme des autorités fédérales, et fonctionne comme un club traditionnel avec réunions mensuelles, sorties et même, voilà quelques années, compétitions. Mais l’événement de l’année reste le grand voyage, au mois de juin. En 2012, il se déroulera du 6 au 11 juin et, après un petit tour en Suisse, passera par la Savoie et Chamonix, l’Isère et l’Alpe d’Huez, et le Doubs au retour, entre Genève et Bâle, avec, bien sûr, au programme, tous les cols qui comptent. On ne peut pas rater ça.

nouveau membre

Le Motorcycle Action Group, le mouvement motard britannique le plus virulent, compte désormais un nouveau membre, de poids. Répondant à la demande de la section locale de Hemel Hampstead, une ville moyenne située au nord-ouest de Londres, Mike Penning, sous-secrétaire d’État aux transports du  gouvernement conservateur de David Cameron, en charge des routes et de la sécurité routière, vient en effet d’adhérer à l’association. Motard depuis l’âge de seize ans, ancien militaire, Mike a été élu en 2005 député de la circonscription de Hemel Hampstead.

Si elle constitue un incontestable choc culturel pour les français, l’implication de personnalités publiques dans le monde motard n’a, ailleurs en Europe, rien que de très ordinaire, comme en témoigne la désormais traditionnelle MEP Ride, et relève de la plus ordinaire banalité dans un pays de grande tradition motocycliste comme le Royaume Uni, qui a déjà connu des exemples comme celui d’Hazel Blears, secrétaire d’État chargée des collectivités locales dans le gouvernement travailliste de Gordon Brown et qui, avant d’être contrainte à la démission à cause de petits problèmes fiscaux, ne manquait jamais l’occasion d’une séance photo aux côtés de sa dernière acquisition.

Paris, 25 mars 2012

no images were found

Perdu dans la foule, quelques images de la manifestation du 25 mars à Paris : rassemblement à Vincennes à partir de 13h30, arrivée à 14h40 de Bernard et des sudistes, départ à 15h20, périphérique, avenue d’Italie, boulevard de l’Hôpital, place de la Concorde un peu avant 18h00, et pour finir, le drapeau des azuréens de la FFMC 06 : plus de 900 km dans les bottes.

parcours

La préfecture de police de Paris a l’obligeance de dévoiler le parcours de la manifestation qui se déroulera dans la capitale le 25 mars prochain et dont Jean-Marc, coordinateur de l’antenne FFMC locale, rappelle ici les enjeux. C’est, du moins, ce que l’on peut déduire de la carte qu’elle propose sur son site, que l’on trouve en cherchant la date du 25 mars.

Les franciliens se retrouveront comme de coutume à 14h00, horaire d’été, sur l’esplanade Saint-Louis, au sud du château de Vincennes. Ensuite, le périphérique porte de Charenton où l’on récupèrera sans doute les provinciaux de l’est, arrivés porte de Montreuil, sortie du périphérique à la porte d’Italie avec les provinciaux du sud, avenue d’Italie, boulevard de l’Hôpital qui permet de si jolies photos, Bastille, Rivoli, Concorde. Du classique, en somme, un peu le Bastille-Nation du mouvement motard.

Mais peut-être faut-il interpréter la carte de la préfecture comme montrant trois parcours différents, quadrillant tout Paris pour finir par de grandes retrouvailles, place de la Concorde. Même si la météo est un peu trop optimiste et risque de favoriser le pire ennemi des manifestations, la sortie du dimanche, ça s’annonce grand.

ouverture de la saison

Disposer d’une remarquable capacité à faire énormément de bruit n’aide pas forcément à se faire entendre, en particulier d’un pouvoir résolu à faire la sourde oreille. Après une année 2011 particulièrement riche en manifestations, la FFMC retourne donc dans la rue dès le week-end des 24 et 25 mars. Cette ouverture de saison un peu hâtive tient compte d’un calendrier électoral extrêmement lourd, puisque les deux instances essentielles de la République française, la Présidence et l’Assemblée Nationale, seront renouvelées cette année, en mai et en juin. Ce qui laisse assez peu d’espace pour se placer.

Or, plus que jamais, la revendication est nécessaire, face à un pouvoir finissant qui s’est illustré par son comportement aussi obtus que stigmatisant, persuadé qu’il est de bientôt toucher les dividendes électoraux de son attitude répressive face, aussi, à ses opposants actuels, qui ne se distinguent pas spécialement par leur connaissance des usagers de deux-roues motorisés, ni leur reconnaissance de leurs pratiques. L’objectif sera donc, comme dans toute manifestation, avant tout de faire nombre : aussi les défilés s’étaleront-ils sur deux journées, le samedi 24 en province, le dimanche 25 à Paris, où l’on espère accueillir nombreux les provinciaux qui en voudront encore.